free web hosting | free hosting | Business Web Hosting | Free Website Submission | shopping cart | php hosting


Free Web Hosting - Watch Free Movies Online - Watch Free TV Online - Free Web Pages

Find the cheapest Local Gas Prices and Gas Stations in your neighborhood and surrounding area.
 

PRESS STATEMENTS & INTERVIEWS, 2001 - Present

 
 

Home

About the INPS

Focus on JMS

Important Announcements

Activities & Photos, 2001 - Present

Archival Photos

Press Statements & Interviews, 2001 - Present

Brief Messages & Letters, 2001 - Present

Articles & Speeches, 2001 - Present

Articles & Speeches, 1991 - 2000

Poetry

Display of Books

Bibliography 1991 - 2000

Bibliography 1961 - 1990

Documents of Legal Cases

Defend Sison Campaign

Letters to Jose Maria Sison

Feedbacks

Links

 
La Ligue Internationale des Luttes des Peuples Appuie
le Peuple Birman et Condamne le Regime Militaire


Jose Maria Sison
Président, Comité international de coordination
Ligue internationale des luttes des peuples
Le 28 septembre 2007

La Ligue internationale des luttes des peuples (International League of Peoples' Struggle, ILPS) soutient la lutte démocratique du peuple de Birmanie et condamne la violente suppression par le régime militaire des actions de masse à caractère pacifique. Le peuple birman possède le droit absolu de renverser le régime militaire fasciste et d'établir un régime démocratique sous autorité civile. De plus, il a le droit de s'assurer que les puissances impérialistes ne profiteront pas de la situation pour faire valoir leurs intérêts étroits et égoïstes.

Les actions de masse en Birmanie ont débuté suite à la hausse de plus de 500% du prix de l'essence approuvée par le régime au profit des monopoles d'État du gaz et du pétrole et des compagnies pétrolières étrangères. Par la suite, le mouvement populaire s'est étendu à une vaste série de revendications. L'immense majorité du peuple birman vit dans la pauvreté, résultat de la corruption du régime militaire et de l'exploitation du pays par les monopoles étrangers. Le mouvement démocratique populaire s'est élargi au point de mobiliser les moines bouddhistes qui demeurent très respectés en Birmanie. La Ligue internationale des luttes des peuples condamne les déclarations hypocrites de George W. Bush et des autres leaders des pays impérialistes. Dans les faits, ces pays n'ont jamais hésité à faire affaire avec le régime militaire birman; ce faisant, ils ont directement contribué à son maintien en place. Les hauts cris qu'ils émettent actuellement à propos de la démocratie sonnent creux, quand on sait que les compagnies états-uniennes arrivent au quatrième rang sur l'ensemble des investissements étrangers en Birmanie. La compagnie pétrolière américaine Unocal est actuellement la plus importante compagnie étrangère installée dans ce pays. D'autres compagnies telles Texaco inc. et Atlantic Richfield Co. des États-Unis, la multinationale Total de France, de même que la Premier Oil britannique poursuivent leurs en Birmanie. Parmi elles, Unocal est notamment partenaire de la Myanmar Oil and Gas Enterprise, elle-même contrôlée par le régime militaire.

De toutes manières, qu'y a-t-il de plus antidémocratique que l'imposition par le régime Bush de régimes pantin dépourvus de quelque soutien populaire que ce soit, comme c'est présentement le cas en Irak et en Afghanistan? Dans sa propre arrière-cour, la police vient d'attaquer et d'arrêter pas moins de 200 personnes lors de la manifestation anti-guerre tenue le 15 septembre à Washington. Quelques jours plus auparavant, l'épouse de George W. Bush, Laura, avait tenu une conférence de presse à la Maison-blanche pour dénoncer la répression contre les militantEs "pro-démocratie" en Birmanie -- cela, au moment même où la police attaquait les militantEs anti-guerre qui tenaient une conférence de presse sur le parvis de la Maison-blanche pour annoncer la manifestation du 15 septembre!

Ce que les États-Unis et les autres puissances impérialistes recherchent d'abord et avant tout en Birmanie, c'est la stabilité. Peu importe, pour elles, que cette stabilité soit assurée par une dictature fasciste ou dans le cadre d'une démocratie bourgeoise: un environnement stable qui favorise les investissements des capitalistes monopolistes étrangers est ce qui importe le plus. Voilà pourquoi les puissances impérialistes et leurs marionnettes s'opposent aux revendications populaires pour la libération nationale, la démocratie, la justice sociale, le développement et la paix.

La Ligue internationale des luttes des peuples appuie la lutte du peuple birman pour le démantèlement du régime militaire et la démocratie. Parallèlement, elle dénonce les tentatives de la part des puissances impérialistes de tirer avantage des événements en Birmanie pour promouvoir leurs intérêts anti-nationaux et antidémocratiques. Nous demeurons pleinement solidaires de la lutte du peuple birman pour la libération nationale, la démocratie et un avenir authentiquement socialiste.


return to top

back



what's new